Écrire en confinement ? Oui, mais en groupe !

Si l’on essaie de voir les choses positivement, sur le papier, le confinement qui survient en France devrait libérer du temps pour écrire.

Les loisirs sont limités à notre intérieur. Hé, c’est justement le lieu où nous écrivons nos textes, dites. Tout devrait être donc être parfaitement propice à la création, non ?

Hélas, dans un contexte anxiogène, notre cerveau n’en fait qu’à sa tête.

Beaucoup d’auteurs ont avoué qu’ils avaient eu du mal à écrire pendant le premier confinement. Certains ont même renoncé à produire un travail cohérent, car le stress, l’addiction aux news, la peur pour ses proches déstructurent la pensée et peuvent en faire un climat peu propice à la création.

C’est pour cela que le Défi du Roman d’Automne est intéressant. Il permet d’écrire avec un but et une discipline et surtout de progresser en groupe, porté par la dimension collective.

Alors, si le cœur vous en dit, vous pouvez rejoindre un petit groupe bienveillant d’auteurs, d’autrices qui se sont lancé dans ce défi, ou bien convaincre vos amis, auteurs en devenir, confirmés, ou simplement des personnes intéressées par l’écriture de nous rejoindre.

Certains se sont mis comme défi d’écrire un blog post par jour, d’autres d’écrire 2000 signes sur leur humeur du moment. C’est à vous de vous lancer le défi qui vous convient en fonction de vos propres objectifs.

Pour nous rejoindre, c’est sur la page du Défi.

Et si vous avez également besoin d’aide techniques, l’école d’écriture Les Mots propose aussi des ateliers à distance durant le confinement. Ils pourront vous donner l’assurance nécessaire pour participer au DRomA.


Photo by Dylan Gillis on Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *